Film: Ready Player One

Une très bonne surprise

Ouverture de la section Films sur l’Espace d’un temps ! Et pour ce premier article relatif au 7ème art, je vais vous parler d’un film tout juste sorti dans les salles obscures. Ready Player One est tiré d’un bouquin qui s’intitule Player one d’Ernest Cline (non lu) paru en 2011. Il a été réalisé par Steven Spielberg, alors est – ce un gage de qualité ?

L’histoire est assez simple en soit : en 2045 émerge un jeu MMORPG (Jeu de rôle en ligne massivement multijoueur où le “massivement” n’est clairement pas usurpé) en réalité virtuelle qui capte toutes les attentions. Cet Oasis a été créé par un certain James Halliday, un geek devenu multi-milliardaire. L’Oasis est donc un monde virtuel sans limite où tout est permis : il suffit d’enfiler son casque virtuel, on choisit un avatar et c’est parti ! Je sais pas si vous vous souvenez du jeu Second Life mais si je devais résumer l’Oasis, je dirais que c’est un genre de Second Life en VR et donc en amplement augmenté. L’Oasis attire les convoitises et à sa mort, James Halliday lègue son héritage numérique sous forme de quête pour les droits intégraux du jeu : celui ou celle qui découvrira les diverses clés amenant à l’easter egg final pourra s’arroger les droits d’exploitation d’Oasis. Cette quête tourne autour du génial concepteur et de sa vie donnant parfois un côté touchant.

J’ai aimé

À peu prêt tout, en fait 🙂 Visuellement, c’est magnifique. On est immergé dans l’Oasis à travers les yeux des protagonistes et c’est un ravissement. La créativité humaine s’y donne à cœur joie. Quant à lui, le déroulement de l’histoire est vraiment bien foutu, j’avais peur que ce soit un peu lent au début mais ça s’est avéré plus que correct à ce niveau là, on ne s’ennuie pas une minute sur les honorables 2h20 qu’affiche le flim. L’humour est très présent sur toute la durée du film sans que ce soit jamais lourd ou gamin, c’est vraiment bien dosé. Finalement RPO est assez mature dans son développement, et s’adresse à un public très large (j’avais également peur que ce soit gnangnan). Plus que le rythme ou l’intrigue, ce sont les thèmes qui sont pour moi THE intérêt du film. Si vous êtes, comme moi, un peu geek sur les bords, ce film vous ravira sur bien des aspects. La pop culture est très présente (80’s et 90’s) que ce soit les films, les jeux vidéos, la musique, etc.

Des références à gogo

On passe de Mario Kart à Godzilla, de McFly à Shinning, de Batman à Mickaël Jackson, bref les clins d’œil sont très très nombreux si bien qu’il serait intéressant que quelqu’un s’amuse à les compter, c’est vraiment énorme. À noter toutefois que là aussi, ce n’est jamais lourdingue, les évocations sont souvent subtiles et fugaces n’empiétant pas sur l’histoire.

J’ai moins aimé

Pas de surprises, peu de choses m’ont fait tiquer ou en tout cas rien n’a eu un effet rédhibitoire. J’ai noté quelques petites incohérences (mais je suis vraiment chiant avec ça à savoir que dans n’importe quel film que je vais voir je passe mon temps à enregistrer des infos insignifiantes et à trouver leurs incohérences pour mettre en défaut le réalisateur lol). Sinon je n’ai pas lu le livre (ça m’a donné envie du coup) mais peut – être que parfois tout se goupille un peu trop bien. Les personnages sont un peu caricaturaux parfois, surtout l’antagoniste. Enfin, on devine assez facilement les rebondissements.

Conclusion

J’ai été amplement séduit par ce film. Pour être honnête, j’avais consulté 2 ou 3 critiques avant d’y aller. Elles étaient bonnes mais j’ai éprouvé une certaine réserve en me disant “ok, les fanboys ont fait le SAV, méfiance quand même”. Et puis je me suis déjà fait avoir par des films prétendument incontournables auquel je n’ai pas du tout accroché (les goûts et les couleurs de toute façon…). Pas de problème similaire ici, Ready Player One a séduit le trentenaire que je suis, les thèmes traités (jeux vidéos des 90’s surtout) se sont rappelés à mon bon souvenir et j’ai bien kiffé !

Un film que je recommande ! Particulièrement au cinéma pour l’aspect visuel

Note du film :

Ready Player One
Réalisation : Steven Spielberg

Vous pouvez utilement consulter les avis de :

Précédent

Le dernier chant d’Orphée

Suivant

Donne de tes nouvelles! #2

  1. OK. Cela me suffit. J’irai donc le voir car, toutes les références geek me parlent et si visuellement il est réussi, le divertissement s’annonce au rendez-vous!.

    Merci

  2. Bravo, tu m’as donné envie de franchir le pas, c’est malin ! Bon, après, faut voir le portefeuille car j’ai déjà verrouillé Rampage, Pacific Rim et Infinity Wars donc….Mais j’avoue que j’étais totalement sur le derrière que ce film soit (à nouveau) un livre.

  3. Baroona

    J’étais moi aussi un peu dubitatif devant tous ces éloges, mais tout le monde semble vraiment s’accorder sur le fait que ça soit plutôt “fin” dans les références. Je lui donnerai surement sa chance du coup. ^^

Laisser un commentaire

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén

%d blogueurs aiment cette page :