Espace d'un temps

L'espace d'un temps est un blog de lecture à dominante SFFF mais pas que!

Dragon

Dragon

Une enquête bien ficelée

Poursuite de mes lectures dans la collection Une Heure-Lumière chez le Bélial. Après l’excellent Un pont sur la brume et le décevant Cookie monster, nous voici à présent en Thaïlande et plus particulièrement à Bangkok, dans un futur proche.

Le lieutenant Tannhaüser “Tann” Ruedpokanon est membre de la police touristique de Bangkok. Il est appelé sur une scène de crime. Les victimes font parti du sordide monde de la prostitution des mineurs et de la pédophilie, si commune en Thaïlande. Le tueur a laissé une carte (à l’effigie d’un dragon): ce ne sera pas le dernier meurtre. Le lieutenant Tannhaüser (un hommage à Blade Runner? Ou à l’opéra de Wagner? Je dirais la deuxième option au vu des titres de chapitre…) est embarqué dans ce sordide monde qu’il ne connaît que trop bien. Il va se mettre en chasse de ce Dragon qui n’aura de cesse d’avoir un coup d’avance sur ces poursuivants.

Thomas Day propose un court récit à la fois violent (j’ai pas été au top à certains moments: le sujet est dur, il faut le préciser) et tellement réaliste malheureusement. Je ne suis jamais allé en Thaïlande mais à la lecture, on s’imprègne bien de l’ambiance, on s’imagine se balader dans les sordides bas fonds de Bangkok, dans les bars à ladyboys, on sent la moiteur de l’air, la mousson, bref, on est pleinement immergé.

Les dialogues sont aussi tranchants que le Dragon, sans fioriture, on vit alternativement aux côtés de Tann et du Dragon; ce dernier est efficace, sans remords, il tue vite et bien, aussi proprement que ses victimes sont moralement sales. Il contraste fortement avec son environnement: il est en pleine vendetta contre cette jungle du tourisme sexuel. Le Dragon est un Phénix, il renaît de ces cendres. Il est allé dans la jungle et a ressuscité. La fin, d’essence fantastique (on y vient!) m’a beaucoup surpris, je ne m’y attendais pas. Elle est pleine de symboles et fait réfléchir.

En conclusion

Un récit dur, poignant où l’auteur dénonce ce qui est devenue une véritable industrie. Il interroge sur l’Humanité et sa perversité. Le saupoudrage fantastique est intelligent et laisse la porte ouverte aux interprétations.

Je suis de plus en plus adepte de ce format de lecture quand l’auteur arrive à concilier une histoire prenante et un déroulement intelligent en si peu de pages… Une bonne lecture que je recommande.

Note du bouquin :

Dragon
Thomas Day
Une Heure-Lumière, Bélial
160 pages

Vous pouvez utilement consulter les avis de : Albédo, Blog O livre, L’ours inculte, JAW, Bibliocosme, Le maki, Lorkhan,

 

Précédent

L’espace de la révélation

Suivant

Les brigades fantômes

  1. Je suis de ton avis. Un récit percutant!

Laisser un commentaire

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén

%d blogueurs aiment cette page :